Rugby-Club-Nimois 

Les archives "photo" du RCN se sont ouvertes avec la mise en place d' un championnat de Fédérale 1 à deux vitesses baptisé " Trophée jean Prat".
Ce trophée, c' est le passage obligé pour l' accession à la Pro-D2, porteuse d' espérances, mais aussi responsable de bien des déboires pour quantité de clubs.
 
Jean Prat, difficile de ne pas en déduire qu'il ne peut s'agir que de rugby, et ce même dans la citadelle de  foot qu' est Nîmes, tant il est resté dans les mémoires synonyme du jeu " à la lourdaise " des années 50 . Six fois champion de France avec le FCL dont il était le capitaine, il fut aussi capitaine du XV de France, longtemps recordman des sélections, fer de lance d' une troisième ligne de légende : Prat-Basquet-Matheu.

Un championnat de France de fédérale 1 nouvelle formule, adopté au congrès FFR de Marseille de Juillet 2005, qui après un départ à 48 clubs répartis en 6 poules de 8 qualificatives, retient ses 24 meilleurs élèves et les fait se confronter en 6 poules de 4 : "hautes", c' est le Trophée, et "basses", c' est, assez paradoxalement, le Championnat.

A l' issue des poules de Trophée, après une nouvelle division par 2, 12 clubs - les quatre meilleurs se qualifiant d' office pour les quarts de finale - les huit autres gagnant leur place après des barrages, entament alors la course au titre - le Trophée Jean Prat - et à la montée en Pro D2 , dont le nombre d' élus fluctue notamment en fonction de l' évolution de l' effectif des échelons supérieurs, Pro-D2 et TOP16  devenu TOP14.
jeanprat1

Le Challenge Jean Prat vivra 5 saisons avant que le congrès FFR 2010 d' Aix les Bains n' en vote la suppression.  
Retour donc aux poules de 12 en 2010/2011 avec la réduction programmée à 4 poules de 10 pour 2011/2012.

Les commentaires publiés sur chaque match n' ont aucun label "officiel".
Plutôt que des discours, on laissera parler les photos : elles sont accessibles en cliquant sur l' année puis le match de son choix, il reste ensuite à cliquer sur les vignettes correspondantes pour les obtenir en grand format.

2005-2006

 C' est la bonne année pour accéder à la pro-D2, trois clubs montant .
 Après la demi-finale "aller et retour" perdue contre Gaillac qui devait  laisser des traces durables, une belle révolte lors de la petite finale  jouée à Valence ne suffira pas pour décrocher le 3ème ticket de montée  qui reviendra à Grenoble.

2006-2007

 
 Seuls deux clubs montent et Nîmes se casse les dents en demi-finale  retour contre Blagnac après avoir gagné le match aller.

2007-2008 

 A nouveau deux montées : le club, miné par ses démêlés avec la DNACG  ne se qualifie pas pour la phase finale du Jean-Prat et se voit rétrogradé  administrativement en Fédérale 2.

la 1ère         2008-2009

 Le club, à la lutte avec Monteux, rate la première place de poule  synonyme  de montée directe et échoue en 1/16 ème de finale contre  Saint-Etienne.

la B.        2008-2009

La B termine première de sa poule mais, malgré ses ambitions, échouera en quart de finale contre les Vauclusiens de Châteauneuf-Orange ( CORC )


la 1ère          2009-2010

 Deuxième année en Fédérale 2 : il était primordial, dans ce championnat aux mêlées escamotées de remonter au plus tôt  si on ne voulait pas voir le club s' étioler, mais il y a loin du désir à la réalité et l' amalgame indispensable à une équipe, supérieure sur le papier,  pour se dépasser dans les moments décisifs ne s' est malheureusement pas fait.

la B.          2009-2010

La B, après une magnifique fin de parcours, remporte haut la main le titre de Champion de France contre Beaurepaire à Montélimar.

la 1ère          2010-2011

Beaucoup d' espoir en début de saison, une entrée en matières difficile, puis une équipe qui se bonifie au fil des matchs pour gagner sa place en fédérale 1 après un quart aller-retour palpitant jusqu' à la dernière seconde contre Rodez.
La demie finale contre Hagetmau, largement perdue, laissera quelques regrets mais l' essentiel, la montée après laquelle le club courait vainement depuis trois ans est assurée, tout au moins sur le terrain.
Mais les difficultés ne sont pas terminées car le RCNG doit finalement attendre le 20 Juillet pour qu' en appel, la DNACG donne enfin son feu vert à la montée.
......

La B voit un grand nombre de ses joueurs se disperser dans les clubs voisins. Après un début de championnat délicat, elle se qualifie in-extrémis pour mieux terminer, n' échouant qu' en quart contre Agde, qui ajoutera son nom à celui de Nîmes sur le bouclier.

la 1ère          2011-2012

Retour en Fédérale 1 dont le niveau s' est nettement élevé en quelques années, dans une belle poule 2 Sud-Est.
Le RCNG a laissé avec beaucoup de légèreté carte blanche dans la gestion du club à la société 7Développement totalement néophyte en la matière.
S' en sont suivis un recrutement aussi dispendieux qu' inadéquat, des recettes prévisionnelles non confirmées, et très logiquement des conflits internes qui ont conduit au clash avec 7Développement mais il était trop tard, le mal était fait.
Auteur d' un début de saison calamiteux le RCNG est incapable de redresser la barre et est sanctionné par une descente sportive en F2.
La répétition de ces errements de gestion conduit la DNACG à rétrograder administrativement le club, mis sous surveillance depuis plusieurs exercices, en F3.
La B exsangue n'est pas à même d' éviter la dernière place de la poule.
 
Après une arrière saison 2011-2012 déliquescente qui voit le club retrouver son niveau de 1974 et se séparer de 24 titulaires, le tout dans une indifférence quasi-générale, la première termine en tête de la poule 10 de Fédérale 3 et la B de son côté accroche la 3ème place.

la 1ère          2012-2013

Après la pluie le beau temps.La première termine en tête de sa poule et assure la montée contre Nice.Elle chutera en 8ème contre Leucate mais le contrat sportif est rempli.

la B.              2012-2013

La B se construit au fil des matchs et, à l' instar de la Première, chute en 8ème contre Berre.

L' objectif premier du club est de se refaire une santé sportive et financière, la montée n' étant pas à l' ordre du jour tant que le déficit n' aura pas été comblé.La priorité est le maintien et l' aguerrissement d' une équipe jeune dans toute ses lignes.

la 1ère          2013-2014

La phase aller voit une équipe encore hésitante commettre quelques petits péchés de jeunesse qui vont la mettre dans l' obligation de cravacher lors des matchs retour pour figurer honorablement dans une poule difficile.
La phase retour voit la construction de l'équipe se poursuivre, les remplaçants se hissant au niveau des nombreux blessés, la vaillance et la solidarité faisant le reste.
Le club termine 6ème, ratant de quelques points la qualification et le redressement financier se poursuit malgré un contexte de crise peu favorable.
La B souffrant d'un sous-effectif chronique vit une saison noire malgré le courage de ceux qui ne baissent pas les bras.

ff
L' ambition du club demeure le redressement financier et la reconstruction sportive.
La montée n'est pas à l'ordre du jour, l'objectif étant de franchir le palier de la qualification pour la phase finale, objectif réaliste au vu de l'ambiance qui règne dans un groupe quasiment inchangé et qui a mûri.

la 1ère          2014-2015

Le principal objectif, la qualification, est atteint haut la main,  le RCN terminant premier de sa poule avec 8 pts d'avance sur Céret.
Le RCN attaque la phase finale sur les chapeaux de roue mais perdant plusieurs de ses pièces maîtresses au fil des matchs s'incline en quart contre Lavaur, futur finaliste.
Le club bien qu'ayant assuré la montée sur le plan sportif se voit refuser l'accession, la dette n'étant pas encore totalement apurée.
La B de son côté rate de peu la qualification après une saison en dents de scie mais prometteuse.


La priorité reste l'apurement programmé du passif condition sine qua non pour  pouvoir accéder à la Fédérale 1, accession dont est parfaitement capable sur le pré l'équipe dans la continuité de son excellente saison 2014-2015.

la 1ère          2015-2016

Très rapidement le club prend la tête de la poule 4 et ne la cède plus.
Malgré les blessures de pièces maîtresses les remplaçants se mettent au diapason et, même un peu moins conquérant, le club arrive en phase finale avec l'ambition non dissimulée de réussir un parcours supérieur à celui de la dernière saison.
La phase finale voit le RCN revenir a son meilleur niveau et c'est de très peu que le club échoue en quart contre Villeurbanne, club phare de la F2.
La B de son côté calera en huitième contre Châteaurenard.
Le président Bonné passe avec brio le difficile écueil de la DNACG et le 2 juin l'accession à une F1 qui s'est beaucoup musclée ces dernières années est entérinée.


C'est l'année du retour aux sources en Jean-Prat avec à nouveau une F1 à deux vitesses mais avec cassure dès l'ouverture de saison entre les deux niveaux.
La remontée en F1 acquise sur le terrain et entérinée par la DNACG, l'objectif premier sera évidemment en cette dernière année de plan de redressement de maîtriser dès les premiers matchs les impératifs de la mêlée et, ce faisant, d'assurer le maintien.

la 1ère          2016-2017

Partis pour le maintien les Nîmois trouvent très vite une remarquable cohésion, s'enhardissent en visant la qualification qu'ils assurent brillament avec une troisième place de poule, en particulier grâce a un paquet qui, au fil des matchs, sait démontrer qu'il tient parfaitement la route.
Reste à confirmer en phase finale pour laquelle il faudra composer avec plusieurs blessés de longue ( voire très longue comme pour Méré ) durée.
Ca va passer nettement en 8ème mais ça va coincer en quart contre le futur champion, Rouen, malgré le match de référence en Normandie.
La B, pour sa dernière année d' existence ( la FFR raye cette compétition d' un trait de plume ) rate la qualification d'un rien.

Un championnat retoqué : toujours la poule d' accession et trois poules de 12.. qui, faute de volontaires, se trouvent réduites à 11.
Le RCN, qui ne fera plus partie des "petits nouveaux" sera évidemment davantage attendu que la saison dernière dans une poule Sud-Est jamais facile.
La phase aller est prometteuse, le club finit en tête de sa poule mais déjà la cascade de blessures et le départ de Tavite pour France 7 minent cette sérénité.
La phase retour voit l' équipe souvent à la peine mais la seconde place de poule est cependant accrochée.
La phase finale se résume à deux défaites sans panache contre Nantes.

la 1ère          2017-2018

La fin de saison est mouvementée.
Michel Bérard, manager général cède sa place à Armand Mardon.
Plus brutalement JB Poulon et Fred Lloveras sont remerciés après un épisode confus qui voit certains joueurs faire pression pour le changement de staff.
Patrick Escande vient épauler Mardon pour les lignes arrières.


Fin de la poule d' Accession, une excellente chose, mais de petits arrangements entre amis font que Nîmes se retrouve dans la seule poule à 11 clubs de ce championnat.
Deux qualifiés par poule pour disputer le titre et la montée, les 4 équipes suivantes disputant le challenge Du Manoir.

la 1ère          2018-2019




contact averon@wanadoo.fr

Valid HTML 4.01!